Vénissieux : Un ado de 15 ans enlevé, roué de coups et torturé, puis abandonné nu dans la rue

0
Un ado de 15 ans séquestré

Vénissieux : Un ado de 15 ans enlevé roué de coups et torturé. Un adolescent de 15 ans a été victime de graves sévices à Vénissieux. Il aurait été enlevé dans la nuit de vendredi à samedi avant d’être retrouvé gisant dans la rue, nu, au petit matin. Grièvement blessé, 30 jours d’incapacité totale de travail (ITT) lui ont été attribués à ce stade.

La victime a subi de nombreux actes de violences. Les sapeurs-pompiers ont été appelés vers 05h30 ce samedi matin pour un adolescent de 15 ans qui venait d’être retrouvé allongé dans la rue et nu, à Vénissieux. Il était grièvement blessé. Ce dernier a été transporté à l’hôpital.

« Il a été roué de coups et présentait des traces de lacérations aux genoux, ainsi que des traces de brûlures aux bras et au visage », décrit une source proche de l’enquête. « Il a manifestement été aussi frappé au visage et présentait une plaie au niveau de la tête ». Pas moins de 30 jours d’ITT lui ont été prescrits.

Les enquêteurs de la sûreté départementale ont été chargés de mener les investigations dans ce dossier. Selon les premiers éléments, la victime aurait été enlevée par plusieurs individus dans la nuit de vendredi à samedi, alors qu’elle rentrait à son domicile situé à Vénissieux.

Séquestrée dans le coffre d’une voiture, elle aurait été violemment passée à tabac par une demi-douzaines de personnes. Après avoir subi ce qui s’apparente à des actes de tortures, l’adolescent a été abandonné dans la rue au petit matin. Les motivations des auteurs restent à déterminer. La victime est connue des services de police. Elle sera interrogée par les policiers dès que son état de santé le permettra.

Toute l’actualité  lyonnaise sur Trik.fr

 

A propos de l'auteur

K-NAÏ

C'est pour les charbonneurs qui se lèvent de bonne heure Le front en sueur comme Chris Garner à la recherche du bonheur Les vrais bonhommes parlent aux bonhommes Les putes restent entre elles nique les traitent Faut que les frères s'entraident.

Pas de commentaires